Qui sommes nous ?

Fondé en juillet 2014, le Cadre des Religieux pour la Santé et le Développement (CRSD) est une organisation non gouvernementale inter-religieuse qui réunit l’ensemble des familles religieuses et les associations islamiques, ainsi que les Eglises catholique et luthérienne du Sénégal. Le CRSD a pour but de :,Promouvoir le dialogue et la coopération entre les familles et les communautés religieuses du Sénégal pour le développement du pays ; Promouvoir toute action visant à améliorer la santé maternelle et infantile au Sénégal en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Action sociale ; Aider les populations sur le plan social, particulièrement les couches vulnérables ; Mener des actions visant à renforcer la paix et la cohésion sociale dans le pays.

Notre Vision

Le CRSD se veut une institution de référence au Sénégal et en Afrique pour l’éradication de la pauvreté et l’établissement du bien-être de l’individu et de la famille à travers l’amélioration de la santé et la promotion de l’éducation universelle

Nos membres

Le membership du CRSD est actuellement composé de 15 membres représentant l’ensemble des familles religieuses, les associations islamiques ainsi que les Eglises catholique et luthérienne du Sénégal. L’organisation est ouverte à toute personne mandatée par une famille ou une communauté religieuse pour en être membre. Peuvent être également membres de l’organisation, toute personne coptée pour œuvrer dans le développement du pays et qui accepte de se conformer aux statuts et du règlement intérieur.

Notre Mission

Elle s’est donnée comme mission :

Promouvoir le dialogue et la coopération entre les familles et les communautés religieuses du Sénégal pour le développement du pays.

Promouvoir toute action visant à améliorer la santé maternelle et infantile au Sénégal en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

Contribuer à l’amélioration de la santé des jeunes et des adolescents à travers un dialogue inclusif et participatif.

Promouvoir l’accès et le maintien des jeunes filles à l’école.

Promouvoir l’intégration des Daaras dans l’éducation formelle.

Aider les populations particulièrement les couches vulnérables sur le plan social.

Mener des actions visant à renforcer la paix et la cohésion sociale dans le pays.

La santé de la mère et de l'enfant, un enjeu national : les religieux s'engagent pour le bien-être familial.