Covid19

Santé de la reproduction : le GRSPD de la Guinée à l’école du CRSD

Du 12 au 17 janvier 2020, une délégation du Groupe des Religieux pour la santé, la paix et le développement a séjournée au Sénégal pour s’inspirer des stratégies d’intervention du Cadre des religieux pour la santé et le développement notamment en ce qui concerne la promotion de l’espacement des naissances.
Deux activités phares ont marqué cette visite. Il s’agit d’un séminaire de deux jours regroupant les membres des deux structures et un atelier de formation sur l’argumentaire islamique consacré à l’espacement des naissances.
La première rencontre avait pour objectif d’évaluer l’impact des activités régionales du CRSD pour améliorer les stratégies d’intervention dans l’optique de contribuer à l’amélioration de la santé maternelle et infantile dans les deux pays.
Pour la partie sénégalaise la présentation a été axée sur l’historique de la planification familiale, la situation actuelle, les principaux acquis, les contraintes et les perspectives. Le programme de planification familiale a démarré au Sénégal en 1960 et a connu plusieurs développements sur le plan des activités, des infrastructures et du cadrage institutionnel. De nos jours, il est coordonné par la Division de la Planification Familiale logée au sein de la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME il faut retenir que le taux de prévalence contraceptive est passé de 16% en 2012 à 25% en 2018.
L’existence de plusieurs documents stratégiques élaborés par le secteur de la santé, montrent l’importance que lui accordent le Sénégal en tant que stratégie majeure dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile. L’actuel plan stratégique qui couvre la période 2016-2020, met l’accent sur la création de la demande, l’offre de services de qualité, la disponibilité des produits et la gouvernance. Parmi les contraintes majeures pour l’amélioration des performances, il y a la faible implication des acteurs et leaders communautaires dont les religieux. Les activités menées par le cadre des Religieux pour la Santé et le Développement (CRSD) vient combler cette lacune en partie.
Le Groupe des Religieux pour la Santé, le Développement et la Paix (GRSDP), pour sa part, est revenu dans sa présentation sur les objectifs, les missions et les principales activités menées en Guinée. La présentation a permis de rappeler le niveau actuel de la prévalence qui est très faible (11%, EDS-2018) et les obstacles et défis à relever pour améliorer les performances. Parmi les défis à relever, il a noté l’implication des religieux dans la mise en œuvre du programme de planification familiale. Par contre, le GRSDP bénéficie d’un environnement statutaire favorable à l’élargissement de ses gammes d’activités en relation avec les institutions étatiques sous l’impulsion du Secrétariat Général des Affaires religieuses qui assure sa tutelle.
Le GRSPD initié sur l’argumentaire islamique Au quatrième jour de leur visite, les membres de la délégation du GRSDP ont participer à l’atelier de renforcement des Badjénou Gox (marraines de quartier/village) pour suivre le déroulement d’une des stratégies majeures développées par le CRSD pour sensibiliser une cible particulière sur l’espacement des naissances à partir de l’argumentaire religieux. Cette activité qui était présidée par un représentant de la DSME en présence du représentant du Maire de Yoff, a été marquée par la présentation de l’outil multi-média ‘Le Sénégal s’engage’ et des exposés sur l’argumentaire religieux sur l’espacement des naissances par des religieux, membres du conseil d’administration du CRSD. Après les exposés, les discussions qui ont suivi ont permis aux participants (essentiellement des badjénou gox) de revenir sur les arguments de l’islam en faveur de l’espacement des naissances. Elles se sont félicitées de l’existence de l’argumentaire et de sa diffusion qui leur donnent de nouvelles opportunités pour booster le niveau de la prévalence contraceptive en s’appuyant sur l’Islam qui n’est pas contre l’espacement des naissances.
Prenant la parole à la clôture de l’activité, la Présidente de la délégation du GRSDP s’est félicitée du déroulement de l’activité et a remercié encore une fois le CRSD de cette excellente initiative qui leur a permis de voir se dérouler une activité pertinente pour sensibiliser une cible et un relais sur le terrain. Le président du CRSD, dans son discours de clôture, s’est félicité du bon déroulement de l’activité grâce notamment au staff et membres du conseil d’administration du CRSD mais aussi l’appui technique et financier constant consenti par le WFDD à l’endroit des deux institutions.
En plus de ces deux activités phares, le GRSDP a été reçu par le Directeur de la santé maternelle et de l’enfant. Des séances de travail ont également été tenues entre les deux structures pour un partage d’expériences.
Pour rappel, l’organisation de cette activité a été facilitée par la WFDD partenaire principal des deux structures.