Visites d’échange

Le CRSD, accompagné par un représentant du Ministère de la Santé et de l’Action sociale au Sénégal, a effectué trois visites d’échange pour mener des discussions sur les rôles que peuvent jouer les chefs et communautés religieux dans l’amélioration des résultats obtenus en matière de santé maternelle et infantile.

– Novembre 2014 : le Maroc

– Avril 2016 : la Mauritanie

– Novembre 2016 : la Guinée

-Janvier 2018 : le Niger

Les visites ont permis aux Sénégalais et à leurs homologues de discuter des manières par lesquelles les communautés religieuses ont été engagées dans leurs pays respectifs et comment les chefs religieux peuvent contribuer au bien-être des mères et des enfants. Les conversations tournaient autour des enseignements islamiques et chrétiens sur la protection des mères et des enfants, ainsi que la durée recommandée entre les grossesses et les pratiques de planification familiale permises dans les différentes traditions religieuses.

Ces échanges d’expérience visent à accroître la prise de conscience concernant les bénéfices de la planification familiale (comme le permet les enseignements religieux) et à démontrer tout le potentiel d’une collaboration entre le gouvernement, les acteurs du développement et les chefs religieux, surtout au sein des pays du Partenariat de Ouagadougou.

VISITE D ÉCHANGE AU NIGER

 Dans le cadre de ces activités, le CRSD a visité d’autres pays du Partenariat de Ouagadougou afin d’échanger sur l’engagement religieux dans la planification familiale et de discuter des meilleures pratiques dans ce domaine. C’est à cet effet qu’une visite d’une délégation au Niger a eu lieu du 7 au 13 janvier 2018.

Suite aux visites en Mauritanie et en Guinée en 2016, la visite au Niger était la troisième étape de la série. Le Niger et le Sénégal sont des pays amis et partagent certaines réalités sur les plans social et religieux. Des liens très étroits existent entre les deux pays.

Lors de la visite, la délégation a pu rencontrer des diverses parties prenantes, y compris des chefs religieux musulmans et chrétiens, des ministères gouvernementaux et des organisations non-gouvernementales. L’Ambassadeur du Sénégal accrédité au Niger a reçu la délégation. A la fin de la visite, la délégation a également effectué une visite de courtoisie auprès de Saida Oumou Khairi Niasse à Kiota, fief de la Tijaniyya au Niger, ainsi que Cheikh Moussa Aboubacar Hassoumi, Khalife de cette localité. Ces réunions ont permis des échanges riches sur le rôle attendu des religieux dans la promotion de la santé de la mère et de l’enfant à travers l’espacement des naissances. Les discussions ont tourné aussi autour des nombreux défis rencontrés par les divers acteurs dans le cadre de leur travail, notamment les difficultés liées aux barrières socioculturels. Les membres du CRSD ont expliqué que dans le cadre de leurs activités au Sénégal, ils essaient de démontrer que la religion n’est pas un obstacle à la planification familiale mais pourrait plutôt constituer une solution.cliquez ici pour lire le rapport complet de la visite Visite d’échange en Niger d’un groupe de leaders religieux sénégalais sur l’engagement religieux pour la santé maternelle et infantile